Site de la Mairie

    Mairie de La Voulte sur Rhone

    Lien vers le site de la voulte

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Coup de coeur passés


    Coups de coeur septembre

    Extinction game

    par Gibson, Gary
    Dans un univers de mondes parallèles à l'infini, la vie est une denrée fragile et l'humanité plus encore. Toutes les apocalypses sont possibles. Entre l'hiver volcanique, l'astéroïde dévastateur et l'épidémie ultime, qu'elle soit d'origine naturelle ou délibérément provoquée, le choix est sans limites. Telle que racontée par lui-même, ce livre est l'aventure de Jerry Beche, le dernier homme d'une Terre ravagée où il sombrait dans la folie. Il est désormais un éclaireur des mondes éteints. Avec ses compagnons, tous survivants d'autres Terres agonisantes, il explore les ruines des civilisations disparues pour le compte d'une mystérieuse « Autorité » qui les tient sous son joug. Par quels moyens ? Dans quel but ? Les éclaireurs l'ignorent. Mais ils cachent eux aussi à Jerry des vérités insupportables. Et des accidents inexplicables ne viennent-ils pas gangrener leurs missions ? Le voile devra se lever s'il faut continuer de vivre.

    La nuit a dévoré le monde

    par Page, Martin
    L'humanité a atteint le stade ultime de la décadence et de la cruauté. La prochaine étape était logique : la planète est désormais aux mains de monstres sans pitié et sans conscience. Une épidémie a changé la plupart des êtres humains en créatures avides de chair et de sang. On a vite compris leur nature : ce sont des zombies. Rien n'a pu les arrêter, ni la police ni l'armée. Ils ont tout ravagé. Antoine Verney est un survivant, par hasard. Il n'a rien d'un héros. Il se retrouve à la fois prisonnier et protégé dans un immeuble parisien, alors que dans les rues les morts-vivants pourchassent les derniers humains. Du haut de sa tour, tel Robinson sur son île, Antoine apprend à survivre et se confronte à la terreur. Armé d'un fusil, il découvre avec surprise qu'il peut tuer, et qu'il a même un certain talent pour ça. C'est un double combat qu'il va devoir mener, pour s'inventer une nouvelle vie, douce et fantaisiste, et ne pas sombrer dans la folie.

    Leave no trace

    par Granik, Debra
    Tom a 15 ans. Elle habite clandestinement avec son père dans la forêt qui borde Portland. Limitant au maximum leurs contacts avec le monde moderne, ils forment une famille atypique et fusionnelle. Expulsés soudainement de leur refuge, les deux solitaires se voient offrir un toit, une scolarité et un travail. Alors que son père éprouve des difficultés à s'adapter, Tom découvre avec curiosité cette nouvelle vie. Le temps est-il venu pour elle de choisir entre l'amour filial et ce monde qui l'appelle ?

    Sea Fog

    par Shim, Sung-bo
    Capitaine d'un bateau de pêche menacé d'être vendu par son propriétaire, Kang décide de racheter lui-même le navire pour sauvegarder son poste et son équipage. Mais la pêche est insuffisante, et l'argent vient à manquer. En désespoir de cause, il accepte de transporter des migrants clandestins venus de Chine. Lors d'une nuit de tempête, tout va basculer, et la traversée va se transformer en cauchemar. Un huis clos maritime pour ce premier long métrage qui mêlent drame, survival et romance.

    Trois visages

    par Panahi, Jafar

    White

    par Ellis, Bret Easton
    Que raconte White, première expérience de " non-fiction " pour Bret Easton Ellis ? Tout et rien. " Tout dire sur rien et ne rien dire surtout " pourrait être la formule impossible, à la Warhol, susceptible de condenser ce livre, d'en exprimer les contradictions, d'en camoufler les intentions. White est aussi ironique que Moins que zéro, aussi glaçant qu'American Psycho, aussi menaçant que Glamorama, aussi labyrinthique que Lunar Park, aussi implacable que Suite(s) impériale(s). Loin des clichés toujours mieux partagés, plus masqué que jamais, Bret Easton Ellis poursuit son analyse décapante des États-Unis d'Amérique, d'une façon, comme il le dit lui-même, " ludique et provocatrice, réelle et fausse, facile à lire et difficile à déchiffrer, et, chose tout à fait importante, à ne pas prendre trop au sérieux ".

    Lecture facilitée

    Malvoyant
    Thème par défaut

    Horaires

    Lun Fermé
    Mar Fermé 15h-18h
    Mer 10h-12h 14h-18h
    Jeu Fermé
    Ven Fermé 15h-18h
    Sam 9h-12h Fermé
    Dim Fermé

    Contact :

    Médiathèque Lucie Aubrac

    Place Etienne Jargeat

    07800 La Voulte-sur-Rhône

    Tél. : 04.75.74.14.60.

    Nouveautés